LE DERNIER ATLAS
par Vehlmann, De Bonneval,
Tanquerelle et Blanchard
Dupuis, 2019

Tout commence comme un polar classique avec une bande de mafieux en inspection de leurs tripots,
bien que doucement l’histoire dévie vers de légers anachronismes,
comme des apparitions étranges au fin fond du Sahara ou des robots géants abandonnés
à cause d’une énergie nucléaire pas vraiment au goût du jour…
À la tête de l’aventure, Ismaël, un personnage dont on fait les meilleurs héros:
peu recommandable mais très attachant!
Le tout est mené par un quatuor d’auteurs qui ont déjà fait leurs preuves dans le monde de la bd
et qui se font plaisir, Le dernier Atlas est un album à lire tant les références sont nombreuses et savoureuses.